La Guerre des 2 Suds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Guerre des 2 Suds

Message par Doomandthepain le Ven 9 Oct - 17:12

En Avril 1700, profitant du retour du beau temps, le commerce maritime de Loïctranie bats son plein. Chêne sur tour est un port majeur de l'Océan Occidental par lequel transite les marchandises de toute la Loïctranie à destination de la Julinarie, des royaumes Gislounets et des ports Inconnus.
La Guilhetranie, beaucoup plus tournée vers le commerce par voie terrestre n'apprécie pas forcément de voir ses marchands en concurrence avec ceux de Loïctranie à l'autre bout de la grande île. Afin de freiner l'évolution commerciale d'Angakelst la Guilhetranie va déployer des corsaires depuis la ville de Craw ainsi que depuis d'autres ports de son pourtour océanique méridional.
Durant plusieurs mois les corsaires vont faire main basse sur de grandes quantités de marchandises au point que l'amirauté Loïcou dépêchera 2 frégates accompagnant un navire de commerce afin de piéger ce qu'elle pensera être des attaques de pirates Gislounets.

Deux navires corsaires guilhetons mordront à l'appat et prendront d'assaut le navire appat à portée de longue vue des frégates d'Angakelst.
Un violent combat s'ensuivra au cours duquel un corsaire sera pris à l'abordage par la frégate "crépuscule", le second corsaire parviendra à s'enfuir après avoir essuyé de lourds dégats et infligé de considérables.

Le corsaire guilheton sera finalement coulé et son équipage amené dans les prisons de chêne sur tour. Sur le capitaine du corsaire, les officiers Loïcou trouveront une lettre de cachet signée par l'amirautée Guilhetonne et portant le sceau du Roy de Guilhetranie. Cette lettre stipulait l'injonction royale selon laquelle tout navire battant pavillon de Loïctranie devait être arraisonné de force, sa cargaison capturée, le navire coulé et l'équipage emprisonné. Et ceci dans le plus grand secret.
Avec une telle preuve à charge contre sa voisine, Angakelst dépêcha son émissaire Mr de Guiren pour demander des comptes à la Guilhetranie. Le diplomate Guilheton Beaulieu sera détaché à gérer la situation. La fin de l''échange qui s'ensuivit par courrier entre les deux ambassadeurs a été conservé:

Guiren: Nous enverrons sous peu une escadre dans le golfe pour ratatiner vos putains de corsaire très cher...

Beaulieu: Ils vont s enfuir ma pool

Guiren: Bien donc, l'escadre va sécuriser la route commerciale. La lettre de cachet trouvée sur le corps de votre capitaine corsaire est un casus belli très cher... et nous attendons des explications...

Beaulieu: Sans doute un faux.. Ces meteque de paulmatien qui cherche a ce qu on se querelle...

Guiren: Et vous osez nous sortir un mensonge tel... prenez garde à ne pas rajouter la cuistrerie à la traitrise
les baudruches percées par nos vaillants marins ne parlait pas le sabir oriental employé par les demi humains
Prenez le reste du monde pour vos valets du haut de votre petite superbe, mais ne nous prenez pas pour tels. Ou vous serez féssés à la face des nations et PLUS DURE sera la chute!
Nous attendons et exigeons donc vos explications!!!!


Beaulieu: Oseriez vous envisager de la fourberie dans nos propos  ?  Pour grand que soit votre nation rien ne vous autorise a remettre en cause la parole de la almighty Guilhetranie et vos propos belliqueux servent de preuve aux nations que vous savez mal cacher vos veleités guerrière  !  Nous sommes voisin et cet etat de fait ne peut nous rendre à jamais plus qu'ami...de grace ne tomber pas dans la basse provocation...

Guiren: C'est une déception sans égale qui nous envahit à la lecture de votre missive. Nous devons reconnaitre que nous avions un très haute considération de votre nation. Et ladite considération vient de se fracasser sur le mur de la réalité. Votre diplomatie est en train de jouer sur la corde sentimentale qui vibre depuis des siècles grâce à la proximité géographique et culturelle qui rapproche nos deux grandes nations. Et là, alors que nous, peuple d'Angakelst croyons en ce lien, nous sommes supris et déçu de trouver les preuves accablante d'une infâme cabale de votre part contre nos interets. Et pi que tout, vous refusez de reconnaitre l'évidence et agissez tel le serpent fourbe en accusant un pays tiers et en tentant de faire vibrer plus fort encore la fibre affective que nous avions pour vous jusqu'à la découverte de la lettre de cachet signée par le Roy de Guilhetranie, duc du Taylor et comte de mandelieux lui même. Fi! le vilain!
Une nation digne aurait au mieux demandé des excuses et proposé une réparation, au pire reconnu ses agissements et les auraient assumés en déclarant une guerre ouverte. Mais il semblerait que le peuple des Kewiens ne valent pas mieux que ces peuplades orientales vivant de rapines au delà de la Golva et ou à l'Est des monts bleus puisqu'il se cache derrière des propos mielleux cachant mal son obséquiosité! Messieurs vous ne valez même pas une once de notre mépris.
Gardez donc vos "de grâce!" La Loïctranie ne restera point les bras balant à écouter vos pathétiques jérémiades. Elle agira en conséquence pour sauvegarder au mieux ses interets et saura dès lors qu'elle est la vraie valeur de son "voisin"
Contrairement à nous, vous voila prévenus!
Et comme il est d'usage chez les kewiens: "Vostre"


Beaulieu: Nous n'avons pas de lecons à recevoir de votre conglomérat de comté tous plus barbares les uns que les autres... Si vous voulez l'exemple de la réussite jettez un oeil par dessus les keldrills, en effet pour vous instruire d'exemple, en dépit de l'envie...lisez seulement l'histoire de notre nation. Là, dans un long tissu de belles actions vous verrez comment dompter des nations, attaquer une place, ordonner une armée et sur de grand exploit batir sa renommée  !!!  Autrement que part des gesticulation verbales qui n'engage au final que votre epaisse salive
A present que les limites du verbe sont depassées prenez garde à ne pas faire de meme avec les limites terrestres car c est avec du plomb de charcot  que vous serez recu.

Guiren: Nous nous gaussons à gorge déployée! De belles actions? de grands exploits? C'est ainsi que vous appellez le fait d'attaquer traitreusement, à visage caché les interets de vos "amis" et de filouter comme le dernier des manants pour ne pas assumer vos viles actions? Quelle réussite en effet!!! Vos propos illustrent bien le fond de l'âme de votre "tribue": une race sans honneur qui confond belles action avec pillage, histoire avec conte pour enfants et réussite avec parasitage. Notre congloméra de comtés barbares a donné à Anosiel la première langue écrite, établi les premières cartes à une époque où vous ne saviez même pas quel nom serait donné à votre capitale et n'ubliez pas que la plupart des noms qui servent à vous repérer sur la grande île tels les Kelldrill que vous citez ont été donnés par la Loïctranie. Kewerie, peuple de petit parasites à grande bouche, votre arrogance n'a d'égal que votre morgue et justice nous sera bientôt rendu. Quand au plomb de Charcot, méfiez vous que nous n'allions pas le chercher sur place à grand coup d'acier de Mirantour car, vous avez apparemment mis du temps à le comprendre, mais par la présente nous vous délarons officiellement LA GUERRE!


Beaulieu: Owwwww

Beaulieu: Owwwww


Ainsi commença la première des guerres de cette période qui allait durer plus d'un siècle.


Dernière édition par Doomandthepain le Ven 30 Oct - 15:07, édité 7 fois

Doomandthepain
Admin

Messages : 26
Date d'inscription : 27/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Guerre des 2 Suds

Message par Doomandthepain le Mar 27 Oct - 9:50

Le premier combat entre les deux nations eut lieu sur mer. Comme annoncé par Guiren lors de l'échange diplomatique, l'Amirauté d'Angakelst envoya une escadre de 6 navires de 74 canons rejointe par le "guilleret" (navire de ligne du royaume Gislounet de Peccato") afin de sécuriser ces voies commerciales au large des côtes de la Guilhetranie. Cette dernière n'avait pas pris la déclaration de guerre lancée par Guiren à la légère, ainsi elle sortie du port de Craw en envoyant ces 3 plus grosses unités avec 2 unités légères afin de montrer à Angakelst que la déclaration de guerre avait été bien reçue.
Le combat fût violent et vit la victoire de la Guilhetranie qui perdit ces 2 unités légères, subit de gros dégâts mais vit le "Prestige" son navire amiral de 122 canons, couler 2 navires Loïcou et rester seuls maitre des flots après que l'escadre d'Angakelst eut décidé de faire retraite.

Suite à cette défaite, l'Amirauté de Loïctranie décida de changer de tactique et de porter la guerre directement sous les murailles de Craw. Le second fait d'arme se déroula également sur les flots avec une escadre de 10 navires de la Gracieuse envoyée pour ouvrir la route de Craw. Comprenant la manoeuvre adverse, la marine guilhetonne sorti de Craw pour combattre en haute mer. 20 Navires s'affrontèrent au cours d'une bataille longtemps indécise qui, finalement, vit là aussi la victoire des Guilhetons. L'Amiral Kew sû mieux gérer les vents que son homologue Loïcou qui, après plusieurs heures de combats fit retraite. La Flotte d'Angakelst fût donc stoppée dans sa route vers Craw et dû faire demi tour même si le seul navire coulé ce jour là ("La Cognée") fût Guilheton. Le 80 canons d'Angakelst "L'Orage" acquérant par ce fait d'arme ces premières lettres de noblesse.

Doomandthepain
Admin

Messages : 26
Date d'inscription : 27/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum